Source d'eau​ vive

 

Unis à Marie

Jour 31: mardi, semaine 5

 

Le Magnificat: Lc 1, 46-56

Il n’est donc pas surprenant que le Magnificat monte de nos cœurs. Comme Marie, plus nous prenons conscience de notre caractère unique en tant que personne, plus notre recon­nais­sance augmente. Oui, nous sommes recon­nais­sants de ce que Dieu a fait et continue de faire en nous.

En récitant le Magnificat, nous exprimons notre gratitude pour notre confiance nouvellement fondée en la profondeur et en l’intégrité de l’amour de Dieu, pour la compassion dont Dieu fait preuve, de génération en génération, à ceux qui le craignent: ceux qui reconnaissent leur besoin de Dieu, des autres et de toute la création (Lc 1,50).

Dans son essai sur le bon Samaritain, Thomas Merton souligne que dans l’hébreu original le mot compassion décrit l’amour incondi­tion­nel de Dieu qui nous lie à lui, ne nous aban­donne jamais et n’espère rien en retour. La compassion de Dieu soutient tout ce qui existe et rassemble le monde dans son amour indestructible.

Comme le dit le psalmiste, l’amour de Dieu est éternel, toujours fidèle, inconditionnel, immuable (Ps 107). Il n’est lié à aucun résultat.

 

Tout au long de notre vie, nous nous rendons compte que, dans le moment présent, là où le passé et le présent s’ouvrent à l’avenir, la promesse de Dieu demeure vraie: «Ne vous souvenez plus des premiers événements, ne ressassez plus les faits d’autrefois. Voici que moi, je vais faire du neuf qui déjà bourgeonne; ne le reconnaîtrez-vous pas?

Oui, je vais mettre en plein désert un chemin […] je procure en plein désert de l’eau, des fleuves dans la lande» (Is 43,18-20). Nous revenons au point de départ. Nous sommes certains que, de diverses façons, nous entrerons dans une intimité de plus en plus grande avec Dieu tout en embrassant la vie: les joies et les souffrances, la lumière, l’obscurité et l’ambiguïté, les risques à prendre en vue d’une nouvelle vie.

 
 

Réflexion

  • La violence règne dans notre monde. Le nombre de personnes pauvres, opprimées, les caravanes de réfugiés, augmentent sans cesse.
    Constatons-nous que la promesse de Dieu se réalise:
    «Ne vous souvenez plus des premiers événements, ne ressassez plus les faits d’autrefois. Voici que moi, je vais faire du neuf qui déjà bourgeonne; ne le reconnaîtrez-vous pas? Oui, je vais mettre en plein désert un chemin […] je procure en plein désert de l’eau, des fleuves dans la lande»
    (Is 43,18-20).
  • Le «OUI» personnel de Marie à Dieu invite-il les femmes sans voix de notre société à ouvrir des chemins nouveaux?
  • Puis-je nommer des circonstances dans ma vie où des choix personnels m'ont amené à abandonner les solutions habituelles et sécurisantes pour aller vers de nouvelles propositions?
 

Prière

Écris ton propre Magnificat.

© 2015. Tous droits réservés à la Congrégation de Notre-Dame.
Les images et le texte présentés dans ces pages ne peuvent être reproduits sans l'autorisation de leur auteur.