Source d'eau​ vive

 

Réceptivité

Jour 24: mardi, semaine 4

 

Au-delà des stéréotypes

Cependant, le fait de prendre conscience que la réceptivité est une capacité innée, présente aussi bien chez les hommes que chez les femmes, nous a permis d’aller au-delà d’un «Dieu imaginé comme un grand patriarche dans sa relation avec une humanité subordonnée – tous les peuples décrits comme féminins, c’est-à-dire comme faibles, sans valeur et pécheurs par rapport à Dieu.»

Nous en venons à comprendre que l’accès à une humanité authentique suppose que l’on rejette la conception selon laquelle il existe un ensemble de caractéristiques communes aux hommes et un autre ensemble de caractéristiques communes aux femmes. Plutôt, il faut reconnaître que les hommes et les femmes ont en commun des caractéristiques similaires: l’intelligence, la capacité de faire preuve de rationalité, d’ordre et de contrôle, de manifester fermeté et douceur, d’avoir de la tendresse, de la compassion, de l’intuition, etc. Leurs façons différentes de l'exprimer au quotidien vient des personnalités différentes et non des différences biologiques.

 

Réflexion

  • Tel qu'énoncé plus haut, les hommes et les femmes possèdent les mêmes capacités. Quelle est ma réaction face à cet énoncé?
  • Puis-je voir la réceptivité comme un moyen de mettre fin au sexisme dans l'Église et dans le monde?
  • Est-ce que je perçois le développement de ma capacité d'accueil comme un pré-requis pour écouter et être transformé par la Parole de Dieu?

Prière personnelle

© 2015. Tous droits réservés à la Congrégation de Notre-Dame.
Les images et le texte présentés dans ces pages ne peuvent être reproduits sans l'autorisation de leur auteur.