Source d'eau​ vive

 

Vous tous qui avez soif

Jour 2: lundi, semaine 1

 

Ah! vous tous qui avez soif, venez vers l’eau, même si vous n’avez pas d’argent, venez, achetez et mangez; achetez sans argent, sans payer, du vin et du lait.

Pourquoi dépenser de l’argent pour autre chose que du pain, et ce que vous avez gagné, pour ce qui ne rassasie pas?

Depuis plusieurs années, nous n’avons pas toujours recours aux bonnes sources pour apaiser notre soif. Nos horaires chargés nous laissent peu de temps pour nous-mêmes. Malgré notre amour pour nos familles et nos communautés, les responsabilités que nous assumons à leur égard accentuent parfois les pressions que nous subissons.Les activités sportives ou artistiques pratiquées par nos enfants deviennent pour certains des tâches de plus à ajouter à la liste interminable des «choses à faire». La publicité qui nous inonde nous conforte dans l’idée qu’en plantant notre tente au milieu de «produits offerts», nous nous sentirons bien et nous échapperons à notre solitude et à nos insécurités. Le «repos du sabbat» est souvent interrompu par des courses au centre commercial. L’affairement caractérise notre vie quotidienne. Nous avons tout et pourtant il semble que nous n’avons pas assez. Parfois, nous nous sentons tellement coupés de la réalité que nous avons l’impression d’être dépassés par la vie.

 
 

Malgré tout ce que nous avons accumulé, nous aspirons à quelque chose de plus, à une source qui étanchera cette soif indéfinissable et jamais satisfaite. Il se peut que nous nous rendions compte un jour que ce profond désir qui monte en nous est le désir de Dieu. Nous prendrons alors conscience que nous rêvons d’une relation intime avec Dieu tout «comme une biche se tourne vers les cours d’eau» (Ps 42,2).

Un élan intérieur nous ouvre à l’appel du prophète Isaïe invitant Israël à la vie abondante: «Ô vous tous qui êtes assoiffés, venez vers les eaux , dit-il, même celui qui n’a pas d’argent, venez! Demandez du grain, et mangez» (Is 55, 1). De prime abord, nous pouvons nous demander ce que signifie ce mouvement intérieur? À quelles eaux Isaïe fait-il allusion? Aujourd’hui, nous savons avec plus de certitude que Jésus est la source de cette eau qui donne la vie.

 
 

Réflexion

  • Relisons lentement le texte. Quel est le mot, la phrase, l'image qui me touche.
  • Qu'est-ce que j'entends? Qu'est-ce que je ressens?
  • Des questions montent-elles en moi?
  • Est-ce que je perçois que ce désir qui jaillit en moi est ce désir de Dieu?
  • Comment mes soifs correspondent-elles au désir de Dieu en moi et pour moi?
 

Prière

Ps 42, 1

Comme languit une biche
après les eaux vives,
ainsi languit mon âme
vers toi, mon Dieu.

Mon âme a soif de Dieu
du Dieu vivant;
quand irai-je et verrai-je
la face de Dieu.

Prière personnelle

 

Photo Ein Guedi

 
 
 

© 2015. Tous droits réservés à la Congrégation de Notre-Dame.
Les images et le texte présentés dans ces pages ne peuvent être reproduits sans l'autorisation de leur auteur.