Source d'eau​ vive

 

A la recherche de l’eau vive 3

Jour 5: jeudi, semaine 1

 

Lire Jean 4 25-28. 39

Il devient évident que quelque chose ou quelqu’un bouleverse le cœur de la Samaritaine. Sans aucune hésitation, elle accepte l’affirmation de Jésus qui se dit le Messie; elle devient son disciple et court au village afin d’inviter son peuple à aller «voir un homme qui [lui] a dit tout ce qu’[elle] a fait» (Jn 4,39).

Si nous examinons le récit de plus près, nous prenons conscience qu’en offrant de l’eau vive à la Samaritaine, une eau qui deviendra en elle une source jaillissant en vie éternelle (Jn 4,14), Jésus l’invite à puiser à une source intérieure, à entrer dans une relation intime avec lui. Sous cet éclairage, le culte des faux dieux au centre du dialogue entre Jésus et la Samaritaine peut être vu comme une métaphore pour tout ce qui accapare notre temps et sollicite notre attention.

 

Dans cette optique, les mots de Jésus à la Samaritaine revêtent pour nous aujourd’hui une nouvelle signification. Jésus parle personnellement à chacun de nous en disant: «Laissez venir à moi celui qui a soif et laissez boire celui qui croit en moi.» En d’autres mots, Jésus affirme: «avoir foi en moi est la façon de boire l’eau vive, la façon de boire à la source de la vie qui n’est plus menacée par la mort.»

 

Réflexion

  • L'expérience de la Samaritaine avec Jésus se rapproche-t-elle de mon expérience personnelle avec Lui?
  • Qu'est-ce qui accapare mon quotidien?
  • Quelles sont mes préoccupations existentielles?
  • La foi en Jésus est-elle pour moi une source d'eau vive? Comment l'expliquer?

Prière

Is 55, 1-3

© 2015. Tous droits réservés à la Congrégation de Notre-Dame.
Les images et le texte présentés dans ces pages ne peuvent être reproduits sans l'autorisation de leur auteur.