Your browser is not Javascript enable or you have turn it off. We recommend you to activate for better security reasonFête du saint Sacrement du Corps et du Sang du Christ

Accueil > Nouvelles

Fête du saint Sacrement du Corps et du Sang du Christ

Isabelle Paquet, CND

D’un dimanche à l’autre je vois que je n’arrête pas d’écrire que nous vivons la plus belle fête qui soit. Depuis Pâques il y a eu: l’Ascension, la Pentecôte, la Trinité, et en ce dimanche c’est ce qu’on appelait dans notre jeunesse: la Fête-Dieu, la Fête de Dieu.

J’ai un souvenir que je vous partage simplement, il faut peut-être rire un peu avant de passer au plus sérieux. Dans ma famille où il y avait 6 filles, la Fête-Dieu voulait dire: *en ce dimanche, on étrenne des souliers blancs pour la procession qui fait le tour de la paroisse*. Combien j’aimais avoir des souliers neufs! Le samedi soir, mes souliers étaient au pied de mon lit et durant la nuit je me réveillais pour les regarder et leur dire ma hâte de les porter. Mais combien j’avais mal aux pieds aussi en revenant de cette procession! Vanité, tout est vanité...

Comprenez bien que le sens de cette fête n’est pas resté là. Sérieusement, cette fête nous dit tout l’amour de Dieu. Et nous avons droit à une Séquence merveilleuse en page 57 du Prions. Vingt-quatre strophes superbes... peut-être trois (et +) par jour à lire, relire lentement, en s’émerveillant durant une semaine.

«Ô Bon Pasteur, notre vrai pain, Ô Jésus, aie pitié de nous, nourris-nous et protège-nous, fais-nous voir les biens éternels dans la terre des vivants. Conduis-nous au banquet du ciel et donne-nous ton héritage en compagnie de tes saints.»

En ce jour de fête, nous sommes appelés à remercier Dieu pour le don de l’Eucharistie que Jésus nous a fait la veille de sa mort. Animés d’une profonde reconnaissance, nous sommes invités à contempler le Christ présent dans ces signes du mystère de la foi, à «savourer» ce que nous vivons dans chaque célébration eucharistique. Car l’Eucharistie est le «don par excellence» de la personne même du Christ en son humanité et en son œuvre de salut. Nous sommes conviés à adorer le Christ vivant, déjà venu et encore à venir, et toujours présent dans son Corps qu’est l’Église.

En cette fête du Corps et du Sang du Christ, redécouvrons et reconnaissons en ces signes du pain et du vin l’amour infini du Christ qui ne cesse de se donner pour que nous vivions. Disons merci pour ce Pain quotidien, demandons que ce Pain qui est Dieu nous soit donné tous les jours afin qu’Il demeure notre force au quotidien.

S. Isabelle Paquet,CND, Dorval

Semainier du 6 juin 2021

 

Retour à l'index précédent Toutes les nouvelles
© Tous droits réservés Congrégation de Notre-Dame, Montréal, Québec, Canada