La miséricorde,
une chance
pour la vie

 

Récemment, la retraite en ligne «Au cœur de ce monde», nous invitait à être une Eglise maternelle comme Marie, instrument de Dieu, enfantant une vie nouvelle au cœur de nos sœurs et de nos frères dans et au-delà de notre communauté de croyantes et croyants chrétiens. L'Année de la Miséricorde nous montre l'ampleur de la vie nouvelle qui jaillit du cœur miséricordieux de Dieu exprimée en pardon et réconciliation dans notre monde brisé et fragmenté.

Marie dans son Magnificat, sublime réponse au cri de foi de sa cousine Elisabeth, «nous dit et nous montre que la bonne nouvelle de la miséricorde divine révélée en Jésus Christ est tout ce que nous pouvons voir et entendre de mieux; c'est en même temps tout ce qui peut exister de plus beau parce qu'il peut nous transformer ainsi que notre monde…»

Au cœur de cette année jubilaire qui s'achève, notre retraite en ligne «La Miséricorde, une chance pour la vie» nous invite à prendre le temps de goûter la tendresse miséricordieuse de Dieu dans notre vie.

«Cette miséricorde est un don de Dieu et en même temps un devoir pour nous chrétiens. Nous devons vivre la miséricorde. Nous devons en témoigner par nos paroles et nos actes.C'est ainsi que, par un rayon de miséricorde, notre monde souvent sombre et froid pourra quelque peu se réchauffer, s'éclairer, devenir un lieu où on pourra mieux vivre, un lieu plus aimable.» W.Kasper, La Miséricorde, p 211.

Le bandeau d'entête évoque un arbre, un figuier, avec ses feuilles et ses fruits abondants et pleins de vie. En lisant la parabole du figuier stérile, Lc 13, 1-9, nous voyons que le vigneron veut donner à son arbre apparemment stérile un temps plus long, une autre chance de porter du fruit. Regardons dans nos vies et contemplons Dieu qui nous donne aussi du temps pour répondre plus adéquatement à notre mission.

Cette retraite propose les écrits et les réflexions de Marie et de Rachel, du Pape François et d'autres auteurs. Des «mandalas» créés par Rachel enrichiront nos réflexions. Ce terme signifie «cercle»; il représente la plénitude, l'infini. À l'origine, il est un diagramme cosmique qui rappelle les relations à la terre, au ciel, au soleil, à la lune et à tous les aspects de nos vies humaines, individuelles ou collectives. Colorer ou créer un mandala inspiré de la Parole de Dieu peut nourrir la méditation, la contemplation.

Vous trouverez une réflexion quotidienne sur cinq semaines. Les samedis nous offrent un temps de pause et d'intégration. Que ce temps de réflexion nous ouvre à une vision renouvelée de nous-mêmes et du monde.

Peut-être aimerez-vous tenir un journal de vos réflexions, vivre cette expérience avec d’autres personnes et partager vos réflexions avec elles? Toutes les voies vous sont ouvertes.

Pour nous rejoindre: cnd@cnd-m.org.

Marie Azzarello, CND

Rachel Gaudreau, CND

Nous nous souhaitons un «bon voyage.»

 
 
 

© 2016. Tous droits réservés à la Congrégation de Notre-Dame.
Les images et le texte présentés dans ces pages ne peuvent être reproduits sans l'autorisation de leur auteur.