Accueil > Nouvelles

Célébration pour la fin de l'année

Soeur Denise Lamarche, CND, propose aux soeurs de la Congrégation de Notre-Dame cette belle célébration pour la fin de l'année.

 

1.             ENTRÉE EN CÉLÉBRATION

1.1          Monition d’ouverture

A.             «C’est cela, la beauté de la consécration : c’est la joie, la joie…[1]»

Cette parole du pape François résonne en nous alors que nous venons tout juste de fêter la joie de Noël. Et cette joie, nous reconnaissons qu’elle est le «fruit de la présence bienveillante de Dieu[2]». Présence qui s’est manifestée de façon ultime dans la venue en notre chair de Jésus, notre Sauveur et notre Seigneur.

+ Lire plus

Marche des peuples pour le climat 

Le dimanche 7 décembre

Le Réseau de justice sociale était là en septembre quand plus de 400 000 personnes se sont rassemblées à New York pour la Marche des peuples pour le climat ! Nous étions plus d’un million à descendre dans la rue partout dans le monde !

Nous avons marché pour les nôtres au Cameroun, au Honduras, au El Salvador et au Guatemala ainsi que pour les personnes les plus directement touchées par les changements climatiques.

Sainte Marguerite Bourgeoys, Fondatrice

En 1640, Marguerite a vingt ans. À la suite d’une expérience spirituelle, elle décide de «se donner au service de Dieu». À ce moment, son guide spirituel est monsieur Jendret, prêtre de la paroisse St-Nizier (à Troyes). Elle écrit que ce bon père lui parle de vie religieuse… «mais les Carmélites me refusèrent quoique j’y avais un grand penchant. Je fus à d’autres, mais cela ne réussit pas»…

Monsieur Jendret est au courant des démarches de Marguerite. D’autre part, il mesure la qualité de sa dirigée, ses aspirations spirituelles et ses aptitudes à attirer d’autres personnes dans son sillage. Il lui parle d’un projet de communauté pour honorer la vie de la Sainte Vierge. Un essai est tenté à Troyes, sans succès: du noyau initial, une des jeunes filles meurt, l’autre prend parti. Marguerite reste seule… Quelle est la volonté de Dieu pour elle? Pour l’instant elle poursuivra son engagement dans l’enseignement dans les faubourgs de sa ville natale. En 1643, elle fait vœu de chasteté et, un peu plus tard, le vœu de pauvreté.

En 1653, elle part pour la Nouvelle-France pour y devenir institutrice à Ville-Marie (Montréal). Renonçait-elle à son désir de vie religieuse?

+ Lire plus

Retour à l'index précédent Toutes les nouvelles
© Tous droits réservés Congrégation de Notre-Dame, Montréal, Québec, Canada