Your browser is not Javascript enable or you have turn it off. We recommend you to activate for better security reasonÉtions-nous heureuses du «virage en U» initié par Vatican II ?

Accueil > Nouvelles

Étions-nous heureuses du «virage en U» initié par Vatican II ?

Denys Chouinard, archiviste retraité

Après-midi de la Vie Consacrée

Maison de prière Notre-Dame à Longueuil

1er rendez-vous d’une série de quatre, dimanche 25 octobre 2015

Sœur Lorraine Caza, CND, l’animatrice de ces après-midi de la Vie Consacrée, a répondu sans détour à la question ci-haut formulée. Elle a dit : « À l’annonce (1959) du Concile Vatican II, j’ai applaudi à l’invitation de s’ajuster à la réalité sociale.» Et aujourd’hui, elle se réjouit de l’appel du pape François aux religieux, à l’occasion de l’année de la vie consacrée, de revisiter leur passé avec gratitude, de vivre le présent avec passion et d’embrasser l’avenir avec espérance.

La ligne de force de la démarche de Sœur Caza est souvent celle-ci : aborder le présent par le prisme du passé, pour ne jamais perdre de vue les fondements de l’œuvre apostolique, et par le prisme du futur, pour projeter l’image d’une œuvre jamais nostalgique mais résolument engagée dans l’établissement d’un nouveau monde.

Au cours des quelque soixante-quinze minutes de son intervention à la Maison de prière, elle a invité l’assemblée à plonger dans le passé pour recueillir les étincelles inspiratrices des fondateurs des premières communautés. Elle a rappelé à ce sujet qu’en 1964, au moment de Vatican II, la Congrégation de Notre-Dame avait publié Les Écrits de Mère Bourgeoys. La supérieure générale de l’époque, sœur Jeanne Brûlé, écrivait dans la lettre-préface de l’ouvrage : « Ces Écrits Autographes à saveur évangélique, il faut en méditer les thèmes qui restent toujours actuels (…). Il faut les faire entrer dans notre vie et dans notre cœur, pour que chacune des Sœurs (…) soit une réplique authentique de (…) Mère Bourgeoys. » En effet, quelle richesse de vérités se trouvent dans les réflexions de la fondatrice de la Congrégation de Notre-Dame, toujours d’actualité aujourd’hui.

Cette relecture du passé, à la fois personnelle et institutionnelle, doit être complète, c’est-à-dire inclure tant les réussites que les difficultés, les faiblesses humaines, les oublis. En d’autres mots, revoir son parcours personnel et celui de son institut avec réalisme pour en tirer des conclusions profitables.

Sœur Caza a bien retracé la complexité de la démarche des participants à Vatican II à l’époque : travaux préparatoires, commissions conciliaires, multiples versions de documents conciliaires, discussions difficiles et âpres, décrets ralliant finalement et étonnamment les quelque 2300 acteurs (presque à l’unanimité) du Concile.

Dans la démarche de Sœur Caza, il y a souvent un retour aux documents fondamentaux d’hier. En utilisant les archives avec autant d’à-propos, elle fait en sorte de retracer le fil conducteur des œuvres et donne de l’inspiration aux missions actuelles et à venir. Il y aussi chez elle cette capacité remarquable de synthétiser les idées et de renouveler publiquement son engagement. Après avoir revu le Décret sur la rénovation et l’adaptation de la vie religieuse Perfectae Caritate (28 octobre 1965), elle prend les devants et déclare que pour elle, l’essentiel de la foi, c’est l’amitié profonde avec Jésus. Et elle s’engage à tout faire pour que les membres de l’Église adhèrent à cette vision.

Voilà un dimanche après-midi peu banal, non ?

Le prochain rendez-vous à la Maison de prière aura lieu le 17 janvier. Autre occasion, presque au terme de l’année de la Vie Consacrée, de réfléchir et de préparer l’avenir pour celles et ceux qui y sont engagés. Pour les filles de Mère Bourgeoys en particulier, ce sera une belle façon d’entreprendre la 363e année d’existence de leur congrégation depuis l’arrivée de leur fondatrice à Ville-Marie, au Nouveau Monde, en 1653.

www.maisondepriere.com

 

 

Retour à l'index précédent Toutes les nouvelles
© Tous droits réservés Congrégation de Notre-Dame, Montréal, Québec, Canada