Your browser is not Javascript enable or you have turn it off. We recommend you to activate for better security reason Fête hommage aux religieuses de St-Louis-de-Kent, N.B., le 10 juillet 2022

Accueil > Nouvelles

Fête hommage aux religieuses de St-Louis-de-Kent, N.B., le 10 juillet 2022

Rose-Marie Gigou

Avant la fête

Depuis 5 semaines, le comité organisateur dont 4 personnes associées faisaient partie (Andréa, Jeannette, Marie et Yolande) a collaboré, avec notre curé le père Jean Bélisle ainsi que d’autres comités de la paroisse, à l’élaboration d’un projet pour la fête du 10 juillet.

Pas question de faire les choses à moitié, la Congrégation de Notre- Dame a œuvré dans notre milieu depuis 148 ans, elle mérite des éloges et des attentions spéciales avant leur départ.

Plusieurs bénévoles se sont joints à l’équipe pour exécuter les différentes tâches afin que cette fête soit une réussite.

Quelques exemples, les membres de la chorale ont repris des pratiques pour donner un air de fête à la célébration,

C’est palpable… toutes et tous étaient heureux de les entendre…

Des bénévoles ont offert de préparer un repas fraternel à la polyvalente.

Des équipes se forment pour offrir les divers services à 400 convives.Les concierges en congé ont été remplacés par des bras capables de placer 60 tables avec les chaises nécessaires.

Les tables furent mises par les personnes associées.

Deux employés en congé ont placé un mot d’appréciation sur un panneau du village.

Pierrette la coiffeuse et sa complice Marielle, ont gracieusement fait les mises en plis des cheveux des religieuses la veille de la fête.

Vincent a ajouté les chaises nécessaires pour la messe du dimanche 10 juillet.

Elza, secrétaire de la paroisse, a préparé un beau feuillet pour permettre de mieux suivre les prières de la célébration eucharistique.

J’en oublie surement, mais je veux vous assurer que personne ne s’est fait tordre les bras, aussitôt que l’on mentionnait les sœurs, les gens offraient spontanément leurs services pour leur exprimer leur reconnaissance.

La fête du 10 juillet 2022                     

Les pompiers du village sont sur place pour diriger le trafic et assurer un stationnement sécuritaire.

Une équipe de bénévoles accueille les participants à l’entrée de l’église.

Un décor mural a été placé pour démontrer sommairement les nombreuses implications des religieuses dans notre milieu.

Malgré les restrictions dues à la pandémie, difficile de se priver des rapprochements entre amis après une si longue privation de retrouvailles.

Monseigneur Valérie Vienneau, archevêque de notre diocèse, présidera notre célébration, il sera accompagné du père Jean Bélisle, prêtre modérateur de l’Unité pastorale Marie-Étoile-de-la-Mer.

Père Savio Mazerolle, un ancien élève des religieuses de la Congrégation de Notre-Dame, et père Alban Thibodeau, ancien curé à St-Ignace, sont également présents à la célébration.

Sœur Emilie Maddix, conseillère dans l’équipe de la province Marguerite Bourgeoys, sœur Diane Boudreau, soeur de Sœur Lisette Boudreau, sont venues du Québec pour participer à cette célébration.

Madame Anna Rowley, de Truro Nouvelle-Écosse, responsable du regroupement des personnes associées était très heureuse d’être avec nous.

Jeannette Daigle, personne associée et membre du comité organisateur, souhaite la bienvenue, et donne le sens de cette célébration-reconnaissance que la paroisse de Saint-Louis veut bien offrir à la Congrégation de Notre-Dame pour les 148 ans de présence dans la région.

La chorale entonne le chant : « Ouvre ta porte » pendant la procession d’entrée.

Les membres de la chorale qui n’ont pas chanté dans l’église depuis deux ans n’ont pas perdu leur talent et leur enthousiasme. Ce fut une joie palpable de réentendre la chorale exécuter les chants bien choisis pour la circonstance.

Merci à Mme Margot Spencer, directrice, à son équipe, à tous les choristes.

Merci à l’organiste Mme Christiane Robichaud-Vautour qui, depuis plus de cinquante ans,

a mis son talent d’organiste au service de la paroisse avec une fidélité remarquable.

Elle rend ainsi hommage à ses professeurs de musique du couvent de Saint-Louis.

Les lectures sont proclamées par un ancien élève et voisin du couvent ce qui aura plu aux professeurs de sa jeunesse.

Pour l’homélie, Mgr Valérie Vienneau commente l’évangile du jour et poursuit avec un éloge éloquent de l’héritage que la Congrégation de Notre-Dame laisse dans notre région. Il nous incite à prier les uns pour les autres.

La prière universelle est enrichie de gestes symboliques. On y dépose les armoiries de la Congrégation de Notre-Dame, les drapeaux des pays où les religieuses se sont dévouées, la maquette de la première école en Nouvelle-France, ainsi qu’un album souvenir avec des photos et des messages écrits par les gens des environs.

Geneva Robichaud, personne associée, accompagnée de sa petite fille Rachel, est très heureuse d’offrir un bouquet de marguerites pour louer le Seigneur pour les 148 années des religieuses chez nous.

Le chant de l’offertoire SÈME vient amplifier le message de l’homélie et de l’évangile qui nous incite à poursuivre la mission que la fondatrice de cette communauté religieuse a lancée aux chrétiens et chrétiennes. Cette mission de faire grandir l’œuvre de salut est toujours d’actualité.

Quatre ministres de communion distribuent le Pain Vivant, le recueillement est palpable. Le psaume de la création est offert avec piété et amour par les 25 choristes dirigés par Mme Margot Spencer et accompagnés par une fidèle organiste Christiane Robichaud-Vautour, ancienne élève des sœurs.

En conclusion, Sœur Émilie Maddix nous lit un message touchant au nom de sœur Francine Landreville, leader de la province Marguerite-Bourgeoys. 

Père Jean Bélisle ajoute un mot de remerciement aux religieuses ainsi qu’aux gens qui, d’une manière ou d’une autre, ont contribué généreusement pour que cette fête soit un succès. Il invite la foule à se rendre à l’école Mgr-Marcel-François-Richard pour un repas fraternel.

La salle décorée attend les convives. Un bon verre de punch, gracieuseté de Solange et Diane, nous est servi.

Après le bénédicité, une belle et bonne assiette est servie à plus de 300 personnes par des jeunes, leurs parents et la monitrice de Pastorale Jeunesse, Mme Maria Daigle.

La responsable de la cafétéria, Mme Géraldine Robichaud n’a pas eu peur de briser ses vacances pour apporter une aide précieuse à l’équipe en place. Ce service fut apprécié de tous et toutes. Les cuisiniers ont bien travaillé, car dans 30 minutes tout le monde était servi.

Les échanges continuent, la joie de retrouver des gens que l’on n’a pas pu approcher à l’église nous est alors donnée.

La mairesse du village, Mme Danielle Dugas. offre une peinture aux religieuses en remerciement de leur séjour dans notre village. Cette œuvre d’un peintre local, Monsieur Ovide Daigle de Pointe-Sapin, représente la résidence actuelle des religieuses, leur dernière demeure à Saint-Louis-de-Kent.

Des petits objets souvenirs sont offerts; des médailles, des images, des signets rappelant ainsi l’œuvre de sainte Marguerite Bourgeois qui est un modèle pour les gens présents.

Souhaitant que les articles apportés ravivent leur dévotion et que les valeurs de la Congrégation de Notre-Dame continueront d’être véhiculées par nos gestes quotidiens.

 

Retour à l'index précédent Toutes les nouvelles
© Tous droits réservés Congrégation de Notre-Dame, Montréal, Québec, Canada