Your browser is not Javascript enable or you have turn it off. We recommend you to activate for better security reasonMère Sainte-Anne-Marie: femme remarquable dans l’histoire de l’éducation au Québec

Accueil > Nouvelles

Mère Sainte-Anne-Marie: femme remarquable dans l’histoire de l’éducation au Québec

Congrégation de Notre-Dame

C’est avec beaucoup d’émotion que les Sœurs de la Congrégation de Notre-Dame ont accueilli la nouvelle que le nom de sœur Marie-Aveline Bengle (Mère Sainte-Anne-Marie) figurait sur la liste des « huit grandes femmes qui ont profondément marqué notre histoire », désignées aujourd’hui comme personnages historiques en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel par le gouvernement du Québec. (voir : communiqué)

Pionnière, Mère Sainte-Anne-Marie le fut à de nombreux égards. Fondatrice du Collège Marguerite-Bourgeoys (1908), premier collège classique pour les jeunes filles québécoises, elle a donné aux femmes un accès aux études universitaires. Elle souhaitait améliorer la qualité de l’enseignement en assurant une meilleure formation des institutrices : elle a donc fondé l’Institut pédagogique (1916) puis, pour répondre concrètement aux besoins présents, l’École Normale de musique (1926) et l’École supérieure des arts et métiers (1932).

Entrée à la Congrégation de Notre-Dame en 1883, Mère Sainte-Anne-Marie a enseigné plusieurs années avant d’occuper des postes de direction dans les écoles. Toute sa vie, elle s’est consacrée à la mission d’éducation libératrice de la Congrégation et, à l’instar de Marguerite Bourgeoys, elle s’est efforcée de répondre aux besoins de son temps, malgré les oppositions qu’elle a pu rencontrer.

Avec les femmes et les hommes du Québec qui célèbrent aujourd’hui la vie et l’œuvre de Mère Saint-Anne-Marie, nous saluons la vision et le courage de nos devancières. Puissent-elles nous guider à poursuivre dans la voie qu’elles nous ont tracé.

 

Retour à l'index précédent Toutes les nouvelles
© Tous droits réservés Congrégation de Notre-Dame, Montréal, Québec, Canada