Your browser is not Javascript enable or you have turn it off. We recommend you to activate for better security reasonIn Memoriam 2017

Accueil > Nouvelles

In Memoriam 2017

Denise Lamarche, CND

«La mort, c’est plein de vie, dedans» Félix Leclerc

Du mois de novembre 2016 au mois de novembre 2017, vingt-quatre sœurs sont décédées à l’Infirmerie Notre-Dame-de-Bon-Secours. Toutes les sœurs hospitalisées et travaillantes ont pu vivre, le 2 novembre dernier, une célébration de la Parole très bien préparée par sœur Danielle Mineau. Les trois aides communautaires, mesdames Suzanne Quirion, Héléna Teixeira, Gabrielle Pimentelont aussi travaillé à la réalisation de cette très belle célébration. Nous leur devons particulièrement le beau soutien visuel qu’elles ont préparé.

Dès avant la célébration, trois coussins étaient placés devant l’autel. Ils portaient une colombe et les noms des sœurs défuntes de chacun des trois étages de l’Infirmerie. Le cierge pascal allumé rappelait que ces sœurs défuntes avaient vécu dans la lumière du Christ et les 24 petits lampions déposés aussi devant l’autel évoquaient la vie de ces femmes ayant porté la lumière du Christ durant leur vie.

Nommant chacune des sœurs à qui on voulait rendre hommage, une rose était alors déposée au centre de ces lampions par les sœurs des communautés Marie-de-l’Espérance et Jeanne-Marguerite. Des fleurs qui avaient couleur de tendresse et de sérénité.

Après avoir proclamé l’Évangile de Matthieu 5,14-16 qui met dans la bouche de Jésus la parole : « Vous êtes lumière du monde », une prière inspirée des saisons de la vie nous invitait à bénir Dieu. Cette prière fut suivie d’une autre prière dite universelle où toutes nos sœurs défuntes ont été nommées, encore une fois. Puis, en alternance avec sœur Danielle Mineau, l’assemblée a repris les paroles du chant de Robert Lebel : Il restera de toi. A suivi un texte inspirantd’Henri Meunier : Pourquoi naître s’il faut mourir. Après cela, nous avons écouté un autre texte de Robert Lebel : Renter chez Dieu et une prière attribuée à saint Jean de la Croix : Un grand amour m’attend.

Il ne nous restait plus qu’à chanter : Ils sont nombreux les bienheureuxet à donner raison à Félix Leclerc : oui, « la mort, c’est plein de vie dedans ».

 

Retour à l'index précédent Toutes les nouvelles
© Tous droits réservés Congrégation de Notre-Dame, Montréal, Québec, Canada