Your browser is not Javascript enable or you have turn it off. We recommend you to activate for better security reasonJustice en Bref

Accueil > Nouvelles

Justice en Bref

Bineta Ba Coordonnatrice du Réseau de justice sociale; Évangéline Mengue, CND

Photo: Bineta Ba

Dans ce présent bulletin, vous aurez des nouvelles de la région Notre-Dame-des-Apôtres (Cameroun), suivies de quelques nouvelles de la Coordination du Réseau de justice sociale et d’une capsule d’informations.

Région Notre-Dame-des-Apôtres

Depuis janvier, la Région Notre-Dame-des-Apôtres intervient dans différents domaines dans le cadre de justice sociale suivant les besoins et réalités des différentes localités où nous nous trouvons.

Dans le domaine de la santé, nous avons constaté que les personnes qui viennent nous demander de l’aide vont généralement se procurer des médicaments dans la rue, sans aucun diagnostic préalable d’infirmier ou de médecin, ce qui met leur vie à risque et aggrave leur état de santé. C’est la raison pour laquelle dans chacune de nos communautés, nous nous assurons que les personnes qui se présentent à nous vont réellement dans les centres de santé et se procurent des bons médicaments provenant des pharmacies.

Dans la même optique, nous avons aidé et accompagné deux enfants dont les pieds avaient été brulés au troisième degré par des proches, à retrouver leur dextérité. Cela s’est fait à travers une opération suivie de rééducation.

Dans le domaine de l’environnement, nous continuons de sensibiliser la population autour de nous à utiliser des fertilisants naturels comme le fumier pour la culture. Dans nos écoles, nous sensibilisons les enfants au respect et à la protection de la nature par de petits gestes comme jeter les déchets dans les poubelles.

Nous participons à la sensibilisation des populations à planter des arbres ‘’amis de la nature’’, qui n’appauvrissent pas le sol en eau comme l’eucalyptus et en éléments fertilisants comme l’hévéa. Nous avons aussi aidé à acheter des plants d’arbres ‘’amis de la nature’’ pour remplacer ceux qui ont un effet nocif sur l’environnement.

Nous sommes aussi engagées dans la lutte contre l’accaparement des terres par les grands investisseurs avec la complicité du gouvernement, au détriment des populations rurales pauvres et démunies.

Dans le domaine des droits humains, nous aidons à la réhabilitation des jeunes filles qui ont été victimes de traite humaine, non seulement en participant à la confection des dossiers d’intégration à la fonction publique, mais aussi en aidant les moins instruites à démarrer des activités génératrices de revenu.

Nous sensibilisons aussi et accompagnons les couples qui vivent ensembles et qui n’ont pas légalisé leur union à établir les actes de mariage ainsi que les actes de naissance de leurs enfants.

Au Cameroun, le certificat de mariage  protège les femmes dans leur ménage. Elles ne peuvent ni être mises à la porte, ni être déshéritées ou considérées comme étrangères, advenant le décès de leur époux.

Évangeline Mengué, CND


Des nouvelles de la Coordination du Réseau

  1. Le comité consultatif s’est réuni le 7 avril 2017 pour préparer la rencontre annuelle du Réseau. La rencontre du Réseau aura lieu du 15 au 18 août 2017 à la Maison mère.

Le thème de cette année : Oser agir pour réaliser la nouvelle orientation du Chapitre général.

  1. Vous savez sûrement que je siège au Conseil d’Administration du Comité d’Action Contre la Traite Humaine Interne et Internationale (CATHII). Nous avons commencé une discussion de fond sur la durabilité financière du CATHII.

Aussi, le CATHII est très reconnaissant à toutes les communautés religieuses membres qui lui apportent une aide financière nécessaire à la poursuite de sa mission.

  1. EPU Canada

Depuis plusieurs mois je travaille au sein du comité pour l’Examen Périodique Universel (EPU) du Canada.

L’EPU se déroule  devant le Conseil des droits de l’homme à Genève. À tous les quatre ans et demi, chaque pays membre de l’Organisation des Nations Unies fait l’objet d’un examen de la part des autres États membres. C’est une occasion unique pour discuter de l’état des droits de la personne dans le pays, et des mesures que le pays prend et doit prendre pour garantir le respect des droits de la personne. C’est aussi une occasion pour la société civile et les organismes de défense des droits de la personne de rédiger des recommandations à l’attention du pays.

Comme il y’a plusieurs thèmes dans les droits humains, au CATHII nous avons choisi le thème de la traite des personnes. Depuis septembre 2016 notre Comité EPU travaille sur les  recommandations que nous voulons faire au gouvernement canadien lors de son Examen Périodique Universel à Genève. Étant donné que le CATHII ne sera  pas présent à Genève, nous remettrons nos recommandations à Franciscain International. 

Le 5 juin aura lieu la dernière rencontre de travail pour finaliser le document que nous allons envoyer à Franciscain International.

Pour plus d’information sur l’EPU du Canada cliquez sur ces liens :

Français http://canada.pch.gc.ca/fra/1448633334009

Anglais : http://canada.pch.gc.ca/eng/1448633334009/1448633334011

  1. RRSE

Je suis toujours membre du comité mines du Regroupement pour la responsabilité Sociale des Entreprises (RRSE). Nous avons travaillé sur plusieurs mines. Mais depuis 2011 nous avons mis beaucoup d’effort sur la mine de Malartic au Québec. Cependant nous sommes déçus car nous nous sentons impuissants, face à la tournure que les choses ont prises à Malartic.

Les relations entre la communauté et la compagnie minière se sont gravement détériorées. Le 2 août 2016 nous avons appris que le Collectif des citoyens a ouvert une bataille judiciaire avec la mine. Cette nouvelle situation ne nous laisse plus beaucoup de marge de manœuvre. Nous avons donc décidé de mettre moins d’effort sur le dossier de Malartic et de concentrer nos efforts ailleurs.

C’est dans cette perspective que nous avons cherché à prendre un nouveau dossier, et notre choix s’est porté sur le Honduras. C’est un dossier plein de défis car les compagnies minières présentes au Honduras sont au cœur de plusieurs cas de violations des droits humains et d’atteinte à la sécurité des personnes.


Le saviez-vous?

Les énergies renouvelables ont des avantages considérables : elles sont inépuisables et dégagent très peu de gaz à effet de serre, responsables du réchauffement planétaire.

Parmi elles il y a :

-       le vent (l’énergie éolienne)

-       la lumière du soleil (l’énergie solaire)

-       la chaleur de la Terre (l’Énergie géothermique)

-       la biomasse (l’énergie des plantes et des arbres)

La biomasse représente l’ensemble de la matière organique, qu’elle soit d’origine végétale ou animale.

Selon le Groupe Investissement responsable (GIR) dans son rapport du 4 mai 2017, les investissements dans les énergies renouvelables ne cessent de croître. Ils sont passés de 62 milliards de dollars en 2004 à 287 milliards de dollars en 2016.

 

 

 

 

 

 

 

Retour à l'index précédent Toutes les nouvelles
© Tous droits réservés Congrégation de Notre-Dame, Montréal, Québec, Canada