Your browser is not Javascript enable or you have turn it off. We recommend you to activate for better security reasonFilles de paroisse

Accueil > Nouvelles

Filles de paroisse

CND

C'était bien le désir de Marguerite Bourgeoys pour ses filles. Elle a dû voir, avec plaisir, durant la fin de semaine des 12 et 13 janvier que c'était la réalité à la paroisse Saint-Joachim de Pointe-Claire.

En effet, dans le cadre des fêtes du 300e de la paroisse notre curé, l'abbé Alain Roy, a proposé que l'homélie se fasse sous forme de questions et réponses afin de faire connaître Marguerite Bourgeoys aux gens de la Pointe. Tout le monde voit le Moulin, tout le monde voit le Couvent près de l'église, mais plusieurs ne savent pas trop qui nous sommes et surtout qui est notre fondatrice.
Le vicaire, l'abbé Dominic Richer, nouvel ordonné du mois de mai 2012, a été l'animateur de cette homélie-partage. Sœur Ange-Aimée Roy et sœur Lise Lajeunesse étaient préparées pour parler de la vie de Marguerite, de ses projets comme jeune fille, de ses voyages à Ville-Marie, du début de sa Congrégation, des œuvres que la Congrégation de Notre-Dame a implantées, de ce que nous sommes maintenant, du Regroupement des personnes associées.

Aux trois messes de la fin de semaine, alors que dans notre église les bancs se remplissent, les familles sont nombreuses, tout le monde écoutait parfaitement. J'en ai même vu qui en avait la bouche ouverte tellement ils étaient heureux de tout cela ! Cette homélie s'est terminée par une prière à sainte Marguerite.

Comme il fut bon de voir la statue de Marguerite Bourgeoys en avant de l'église pensant que les gens la regardaient et la connaissant un peu plus!

Et les fêtes du 300e se continueront en y incluant en avril une visite à la Maison Saint-Gabriel et en mai une visite «portes ouvertes» dans notre couvent. Ce sera la fête, l'accueil de Marguerite.


Vous unissant à nous, je vous envoie la prière composée pour l'occasion.

Chère Marguerite,

Au jour de ta mort en 1700, on t'appelait la Mère de la colonie, la collaboratrice et la co-fondatrice de Ville-Marie devenu Montréal, l'éducatrice, la fondatrice de la Congrégation, la Mère des pauvres.
Maintenant, on te nomme sainte Marguerite Bourgeoys, mais tu es la même depuis toujours. Nous, nous voulons t'appeler notre amie.

Avec Jésus, avec Marie qui savait aller vers l'autre et avec Joseph son époux, tu as place dans notre cœur et notre vie. Ta présence sur notre chemin est précieuse, nous te reconnaissons bien à ton regard attentif, à ton cœur disponible, à ta main secourable.

Depuis 300 ans, tu veilles sur la paroisse Saint-Joachim et tu as voulu qu'à partir de 1784, des sœurs, à ta suite, y soient présentes pour aider les familles, les jeunes par l'éducation .Ce 12 janvier 2013, nous sommes rassemblés pour dire encore mieux qui tu as été et qui tu es encore; merci pour ta vie toute donnée, pour ta vie modelée sur celle de Marie en sa Visitation.

Marguerite, notre amie, toi qui as su cheminer à travers ombres et lumières, apprends-nous à rencontrer le Seigneur dans notre vie quotidienne.

Marguerite, femme courageuse et audacieuse, en cette année de la foi, raffermis la nôtre. Fais de nous des personnes généreuses, sachant donner et recevoir.

Sois pour l'église une force, pour ses ministres une lumière, pour tous les chrétiens et chrétiennes un modèle.
Pour notre paroisse trois fois centenaire, pour les personnes qui te connaissent et qui t'admirent, pour les parents, pour les jeunes, pour les malades, sois encore la Mère au c
œur grand comme le monde.

Merci pour ta présence de chaque jour, pour ton exemple de foi et d'amour. Sainte Marguerite Bourgeoys, prie pour nous.
 

 

 

Retour à l'index précédent Toutes les nouvelles
© Tous droits réservés Congrégation de Notre-Dame, Montréal, Québec, Canada