Your browser is not Javascript enable or you have turn it off. We recommend you to activate for better security reasonConférence du pasteur David Fines sur la COP 21

Accueil > Nouvelles

Conférence du pasteur David Fines sur la COP 21

Michelle Renaud

Le pasteur David Fines en compagnie de Bineta Ba, coordonnatrice du Réseau CND de justice sociale et sœur Danielle Dubois, CND.

Le 12 janvier dernier, la Congrégation de Notre-Dame a accueilli David Fines, pasteur de l’Église unie de Drummondville et auteur de Jonas le prophète de l’environnement (Novalis, 2011) et des Psaumes écologiques (Novalis, 2012). Ayant participé comme journaliste à la vingt-et-unième session de la Conférence des Parties (COP 21) tenue à Paris du 30 novembre au 12 décembre 2015, David nous a livré son analyse personnelle. Si la conférence de l’ONU sur le climat s’est conclue par l’adoption par 195 nations et l’Europe unie (EU) d’un accord historique pour lutter contre le changement climatique et déchaîner mesures et investissements pour un avenir résilient, durable et bas carbone, « la planète n’est pas sauvée pour autant » souligne David qui donne à l’accord une note de passage de 60 %.

Certes il reconnaît les bons points de l’accord : une prise de conscience à l’échelle mondiale, un engagement à maintenir l’augmentation de la température mondiale bien en-dessous de 2 degrés Celsius et à tendre vers le 1,5 degré et surtout l’établissement d’un processus de révision périodique des diminutions et des adaptations. Mais il y a plusieurs mauvais points, le premier étant le délai de cinq ans pour que l’accord soit ratifié par les 196 parlements et entre en vigueur. Et il y des perdants : les petits pays insulaires, les nombreuses personnes déplacées, les peuples autochtones. Somme toute, il s’agit d’un accord économique plutôt qu’écologique qui ne remet aucunement en question notre mode de vie industriel basé sur la surexploitation des ressources naturelles.

Étant donné ces graves lacunes, David invite les Églises à aller bien au-delà de l’Accord de Paris en réponse à l’appel du pape François dans Laudato si’. Elles peuvent dès maintenant agir pour la « sauvegarde de la maison commune » en faisant prendre conscience de l’urgence de la situation, en célébrant la beauté de la création et en tissant des alliances démultiplicatrices.

Pour en savoir plus : http://newsroom.unfccc.int/fr/bienvenue/accord-cop21/

Pour lire l’Accord de Paris : http://unfccc.int/resource/docs/2015/cop21/fre/l09f.pdf

Pour lire Laudato si’ : http://w2.vatican.va/content/francesco/fr/encyclicals/documents/papa-francesco_20150524_enciclica-laudato-si.html

 

Retour à l'index précédent Toutes les nouvelles
© Tous droits réservés Congrégation de Notre-Dame, Montréal, Québec, Canada