Your browser is not Javascript enable or you have turn it off. We recommend you to activate for better security reason15 août : fête de l’Assomption, fête de l’Acadie

Accueil > Nouvelles

15 août : fête de l’Assomption, fête de l’Acadie

Michelle Renaud

La fête de l’Assomption de la Vierge Marie éclaire le milieu de l’été d’une lumière pleine d’espérance. Elle nous invite à nous arrêter pour réfléchir, à nous élever au-delà de nos préoccupations quotidiennes et à célébrer Marie.

Avant d’être érigée en dogme en 1950 par le pape Pie XII, l’élévation au ciel de la Vierge est une croyance qui s’enracine dans la tradition populaire et celle des Pères de l’Église.     Cet événement a d’abord été célébré en Orient au VIe siècle sous le nom de fête de la Dormition, l’empereur byzantin Maurice en fixant la date au 15 août. Au VIIe siècle, la fête est introduite par le pape Théodore en Occident où elle prend le nom d’Assomption au siècle suivant. Saint Grégoire de Tours (539-594) est le premier à donner une formulation théologique de l’événement miraculeux.

Le 15 août 1638, pour remercier la Vierge de lui avoir donné un héritier, le roi de France     Louis XIII consacre à Notre-Dame de l’Assomption sa personne, sa famille et son royaume incluant ses colonies. S’instaure alors la tradition de la procession solennelle de l’Assomption – qui se perpétue depuis.

En 1881 à la convention de Memramcook au Nouveau-Brunswick, cette consécration de la France à la Vierge de l’Assomption à l’époque même de la fondation de l’Acadie va représenter un argument décisif en faveur de l’adoption du 15 août comme fête nationale des Acadiens et Acadiennes.

La Congrégation de Notre-Dame a été la première communauté religieuse à venir en Acadie. Malgré le climat de guerres de l’époque, Marguerite Bourgeoys accepte d’envoyer une sœur à Port-Royal vers  1685. Par la suite, d’autres sœurs  s’établiront en terre acadienne, et c’est en solidarité avec les Acadiens qu’elles vivront les souffrances de la déportation. Mais elles reviendront à partir de 1872, engagées à promouvoir l’amour de la langue française et à favoriser le développement culturel des gens du milieu. Pour en savoir plus sur l’implication de la CND en Acadie, on lira d’Edwidge Godin, CND et al., « À la suite de Marguerite Bourgeoys jusqu’en Acadie », publié dans la série Héritage CND en éducation et disponible en ligne : http://www.heritagecnd.org/pdf/Heritage.fr_no32.pdf

Sources :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Assomption_de_Marie

http://cyberacadie.com/index.php?/cyberacadie/Histoire-acadienne.html

 

Retour à l'index précédent Toutes les nouvelles
© Tous droits réservés Congrégation de Notre-Dame, Montréal, Québec, Canada