Accueil > Notre histoire > Biographies > Sœur Marie-Thérèse Nadeau

Marie-Thérèse Nadeau, une théologienne engagée

Marie-Thérèse Nadeau est née à Québec le 12 juin 1944 et baptisée le même jour à la paroisse Notre-Dame-de-Jacques-Cartier. Elle est décédée à Montréal le jeudi 1er novembre 2018 à l’âge de 74 ans à la suite d’une maladie fulgurante. Elle a enseigné au Collège universitaire dominicain pendant trente ans jusqu’à l’été 2017.

Troisième enfant d’une famille de huit, elle grandit dans un milieu de foi profonde. Pendant son cours primaire au couvent de la Congrégation de Notre-Dame, elle est marquée par les événements de sa première communion et de sa confirmation. Elle poursuit ses études à l’école Marguerite-Bourgeoys, puis à l’École normale Notre-Dame-de-Québec où elle obtient son brevet A d’enseignement.

Ayant choisi d’entrer à la Congrégation de Notre-Dame, elle commence son postulat en août 1963, devient novice en février 1964 et fait profession dix-huit mois plus tard. Par la suite, Marie-Thérèse partage son temps entre ses études, qui mèneront à l’obtention d’un baccalauréat en pédagogie de l’Université de Montréal en 1967, et l’enseignement au niveau secondaire soit au privé, soit au public. À partir de 1974, elle étudie au Collège universitaire dominicain à Ottawa et y obtient une maîtrise en théologie en 1980. Elle y enseigne aussi pendant trois ans à la Faculté de théologie. Cette expérience lui donne l’élan pour partir faire des études de troisième cycle à Paris où elle obtient un doctorat conjoint en théologie et en sciences des religions de l’Institut catholique de Paris et de Paris IV, Sorbonne. Cette période sera également pour elle l’occasion d’effectuer des stages d’études en Israël, en Grèce et en Égypte.

À son retour au Canada, elle reprend son enseignement au Collège dominicain en y assurant aussi les cours de théologie sacramentaire. Tout en dispensant des cours, elle exerce pendant vingt-et-un ans des fonctions administratives : maître des études et registraire, vice-doyenne et doyenne de la Faculté de théologie. Malgré ces activités, elle trouve le temps de faire de la recherche, de publier de nombreux articles ainsi que des livres destinés en particulier au grand public, d’enseigner dans d’autres universités et de donner des sessions de formation et des retraites au Québec, en Ontario et au Nouveau-Brunswick. Elle explique ainsi ce qui inspire son engagement de toute une vie : « De mon premier jour d’enseignement jusqu’à aujourd’hui, mes motivations ont toujours été les mêmes : amener les gens à découvrir l’urgence d’avoir une foi intelligente, susciter chez eux une passion indéfectible pour la vérité, un amour toujours plus grand de cette vie et de l’autre qui en marquera l’accomplissement, une soif toujours plus intense d’excellence, peu importe l’endroit où ils seront appelés à œuvrer1. »

Prix

Prix d’excellence en enseignement de la Capitale (Ottawa), 17 mai 2012

Quelques publications

Livres

Marie-Thérèse Nadeau, La foi joyeuse : les plus belles pages de Marie-Thérèse Nadeau, Montréal, Médiaspaul, 2019.

−, Silence. La plus belle des paroles, Montréal, Médiaspaul, 2017.

−, Un besoin fou d’espérance, Montréal, Médiaspaul, 2016.

−, Voir la souffrance autrement, Montréal, Médiaspaul, 2015.

−, La Solitude : malheur ou chance ?, Montréal, Médiaspaul, 2013.

−, L’art de vivre pleinement, Montréal, Médiaspaul, 2012.

Articles

̶ , « Qu’adviendra-t-il de la souveraineté du Christ à la fin des temps? », Science et Esprit, 55/1, 2003, p. 61-74.

̶̶ , « Pourquoi un sacrement du pardon? », Prêtre et Pasteur, février 2004

̶̶ , « Mariages civil et chrétien : enjeux anthropologiques et culturels », Liturgie, Foi, Culture, vol. 25, no 125, mars 1991, p.13-23.

̶, « Précisions à propos de la foi de l’Église dans l’œuvre d’Augustin », Studies in Religion/Sciences religieuses, vol. 19, no 4, 1990, p. 427- 439.

̶, « Le développement de l’expression Fides Ecclesiae », La Maison-Dieu, 174, 1988, p. 136-152.

Sources

Didier Canepeel, o.p., « Rencontre avec Marie-Thérèse Nadeau, vice-doyenne de la Faculté de théologie », l’Essentiel, septembre 2012.

François Gloutnay, « Décès de la théologienne Marie-Thérèse Nadeau », Présence, 5 novembre 2018, [en ligne], http://presence-info.ca/article/livres/deces-de-la-theologienne-marie-therese-nadeau (page consultée le 9 décembre 2019).

Denise Lamarche, CND, « Sœur Marie-Thérèse Nadeau, Congrégation de Notre-Dame, 1944-2018 », In Memoriam, vol. LII, no 30, p. 117-120.

« Décès de Marie-Thérèse Nadeau, CND », Femmes et Ministères, [en ligne] http://femmes-ministeres.org/?p=4934 (page consultée le 10 décembre 2019)

Références

  1. « Décès de Marie-Thérèse Nadeau, CND », Femmes et Ministères, [en ligne] http://femmes-ministeres.org/?p=4934 (page consultée le 10 décembre 2019) [retour au texte]

Quelques biographies

© Tous droits réservés Congrégation de Notre-Dame, Montréal, Québec, Canada