Devise et blason de l’École normale

Savoir plus pour aimer mieux

Rédaction : Élise Thierry
Photo : Josée Sarrazin et Élise Thierry

 

Armoiries de l'École normale

L’édifice situé au 2330 rue Sherbrooke ouest a été construit pour accueillir la section des filles de l’École normale Jacques-Cartier fondée en 1899 (rebaptisée École normale Notre-Dame-de-Montréal en 1957)1. En 1913, l’institution s’installe dans ces lieux et ce, jusqu’à sa fermeture en juin 1969.

Un blason et une devise ont été créés pour l’École normale, probablement dès sa fondation. L’origine des armoiries comme signe de noblesse et de privilèges remonte au XIIe siècle ; elles étaient alors destinées à identifier les chevaliers sur les champs de bataille. Les armoiries représentent aussi l’histoire, les valeurs et l’identité de l’organisme qu’elles symbolisent. De nos jours, c’est l’équivalent du logo et du slogan pour les institutions et les entreprises.

Le vocabulaire utilisé pour décrire un blason par l'héraldiste est généralement inintelligible pour le profane. Il nous plonge indéniablement dans le Moyen-Âge des tournois de chevalerie lors desquels les hérauts annonçaient les participants en décrivant leurs blasons respectifs.

 

Blason de l'École normale

 

Légende du blason

D’azur à un Maria d’argent accompagné en chef
d’une étoile rayonnante du meme

Le terme d’azur, bleu en héraldique, symbolise la joie, le savoir, la loyauté et la clarté. Il est représenté par des traits horizontaux. C’est également la couleur de la Vierge, et celle du costume que les élèves des couvents de la Congrégation portèrent de 1833 à 1869.

Le symbole sous l’étoile sont les lettres A et M, pour l’expression latine Auspice Maria signifiant « sous la protection de Marie ». Les lettres A et M entrelacées sont donc le monogramme de la Vierge Marie. On les rencontre également sur de nombreuses portes à l’intérieur de l’édifice, sous la forme d’un monogramme en fer forgé.

L'argent représente la lumière, la pureté et la vertu. Sous son aspect négatif, il rappelle la lune, la mort et le linceul.

L’étoile est un meuble très utilisé dans les armoiries. On appelle meuble tout ce qui se place sur l’écu et qui n’est pas une pièce (une forme géométrique). L’étoile à cinq branches symbolise la manifestation de la lumière. Elle est ici qualifiée de rayonnante car des rais en émanent. L'étoile du Berger, alias la planète Vénus, est considérée comme l'étoile qui apporte la vie, un message de paix et de joie. On dit aussi que c’est un attribut de la Vierge, c’est pourquoi elle est souvent représentée entourée d’une couronne d’étoiles.

L’azur, l’argent, l’étoile et le monogramme sont d’ailleurs également présents sur les armoiries de la Congrégation Notre-Dame.

Devise : Savoir plus pour aimer mieux

La devise est écrite sur un listel placé sous l’écu. Cette devise a été empruntée à Saint Bonaventure dans le Commentaire du Livre des Sentences « Apprendre pour apprendre est une satisfaction stérile ; la vraie sagesse consiste à tirer profit de son instruction, à savoir plus pour aimer mieux, et à placer toujours au premier rang la charité divine qui est le joyau de la terre et du ciel »2.    

Gauche : Saint Bonaventure peint par Francisco de Zurbarán. — The Old Masters Gallery (Gemäldegalerie Alte Meister) de Dresden, Allemagne.

Francisco de Zurbarán 036
 

Certaines normaliennes deviendront enseignantes, d’autres, mères de famille, mais quelle que soit la voie dans laquelle ses élèves se réaliseront, l’École normale s’attachera à ce que chacune soit solidement instruite.


Références

  1. Pour en savoir davantage sur l’École normale Jacques-Cartier, consultez le http://www.cnd-m.org/100/fr/normal_school.php. [retour au texte]
  2. Blason, 1881. Archives de la Congrégation de Notre-Dame – Montréal, 660.063.024. [retour au texte]
 




 

Que font les
sœurs de la
Congrégation
de Notre-Dame
en 2019 ?